Gloire à Guédiguian !

« Si j’étais tout à fait pessimiste, je ne ferais pas de films », confie le cinéaste, qui signe une œuvre déchirante, « Gloria Mundi », où s’entrechoquent deux cultures, deux générations, la solidarité des aînés et l’égoïsme des plus jeunes. Rencontre avec le réalisateur marseillais et avec Ariane Ascaride, qui a reçu pour ce film le Prix de la meilleure actrice à la Mostra de Venise.